Expertes.ma, répertoire de femmes marocaines expertes au Maroc et dans le monde
Mardi 22 novembre 2016

EXPERTalia.be recense déjà 230 expert-e-s en Fédération Wallonie-Bruxelles. 85 journalistes s'y sont inscrits pour l'utiliser. S’il s’agit chez nous du premier répertoire d’expert-e-s à destination des journalistes, d’autres similaires existent depuis plusieurs années ailleurs. Petit tour d’horizon des bases de données d’expert-e-s à destination des médias que l’on a pu dénicher à travers le monde.

Etats-Unis

She Source est un répertoire en ligne d'expertes dans divers domaines, créé pour les journalistes et les médias américains.

Cette initiative est le fruit du travail de « Women’s Media Center », une organisation sans but lucratif créée en 2005 par Jane Fonda, Robin Morgan, and Gloria Steinem et dont l’objectif est de rendre les femmes plus visibles dans les médias et de leur donner plus de poids.

A ce jour, le répertoire compte 1 154 expertes dans 21 grands domaines généraux. Petit plus : pour celles qui redoutent l’exercice de l’interview, WMC a mis en place un programme de « media training ».

Maroc

Au Maroc, les femmes représentent moins de 9% des expert-e-s qui interviennent dans les médias. Trop souvent absentes des débats politiques, économiques ou sociétaux, on les retrouve le plus souvent dans des rubriques "Femmes", "Famille", "Mode" ou "Cuisine".

Ce constat a amené « 2M », la deuxième chaine nationale, à lancer le service Expertes.ma en mai 2016, un répertoire de femmes marocaines expertes au Maroc et dans le monde, destiné aux journalistes et professionnels des médias, mais pas seulement. Le site s’adresse également aux institutions, organisations et autres collectivités à la recherche de compétences pointues ou simplement désireuses de tendre vers la parité.

En Mars 2014, 2M avait déjà mis en place la « Charte 2M pour la valorisation de l’image de la femme » où la chaîne s’engageait « dans une démarche volontariste pour la valorisation de l’image de la femme et la mise en valeur de son rôle dans le développement d’une société marocaine égalitaire et moderne ». C’est ce qu’ambitionne ce répertoire.

Royaume-Uni

HerSay.co.uk

Lancé en 2013, HerSay.co.uk compte à ce jour 557 expertes disponibles pour être interviewées ou invitées dans les médias. Le site est géré par une équipe de professionnels des relations publiques et des relations de presse via l’agence « iNHouse Communications ».

HerSay fournit trois services particulièrement intéressants aux expertes inscrites dans le répertoire. Des séances de media training, en groupe ou en cours particuliers, sont proposées à celles qui ne se sentent pas suffisament à l'aise pour être interviewées ou pour apparaître à la télévision. Un photographe est mis à disposition afin de réaliser des clichés de bonnes qualité qui seront ensuite intégrés dans les fiches des expertes. Enfin, une styliste mise à disposition par HerSay permet de travailler sur l'image et la confiance.

On retrouve au Royaume-Uni, comme ailleurs, le même constat fondateur : « Les femmes représentent 51% de la population. Il est important pour l’égalité des sexes que les médias soient plus attentifs à refléter la représentation de ces dernières dans la société. »

TheWomensRoom

Autre initiative au Royaume-Uni, The Women’s Room s’adresse aux femmes expertes dans leur domaine, qui se sentent sous-représentées et qui sont désireuses d’être confrontées à l’exercice médiatique.

Son existence repose sur le constat suivant : « Les études montrent que , bien que les femmes soient présentes dans les médias – par exemple, nous représentons 79% des victimes – les trois quarts des experts dans les médias sont des hommes. »

Plus de 2 500 expertes ont déjà rejoint la plateforme ! Du côté des utilisateurs, l’accès au répertoire est exclusivement réservé aux journalistes professionnels.

Pays arabes – Egypt, Jordanie, Liban, Palestine et Tunisie

Le projet « Who Is She ? » recense un large éventail de femmes expertes à travers différents pays arabes. Le but est non seulement de mettre des expertes à disposition des médias et des journalistes, les rendant ainsi plus visibles dans la société, mais également d’augmenter leurs chances d’accéder à des postes à responsabilités. Le premier répertoire a vu le jour en 2010 au Liban (Who Is She in Lebanon). La Jordanie (Who Is She in Jordanie), l’Egypte (Who Is She in Egypt), la Palestine (Who Is She in Palestine) ont ensuite suivi le mouvement. Les bases de données sont disponibles en arabe et en anglais.  

Danemark

KVINFO Expert database

Le répertoire danois KVINFO Expert database compte 1190 profils de femmes expertes dans la recherche, les entreprises, le gouvernement, la culture et la politique. Objectif : rendre les femmes et leur expertise visibles !

 

 

Suède

GREDA (Gender Researchers Database)

GREDA est une base de données élaborée, notamment, par le Secrétariat national pour la recherche sur le genre, qui regroupe des chercheur-e-s suédois-es expert-e-s sur la question du genre.

Actif depuis 2008, ce répertoire a pour objectif d’être une ressource pour les journalistes, les organisateurs de conférences, etc. qui souhaitent prendre contact avec des spécialistes de la question du genre qui possède au minimum le grade de « doctorant-e ».

Luxembourg

Expertisa.lu, répertoire luxembourgeois d’expertes

Expertisa.lu, répertoire luxembourgeois d’expertes, est actif depuis 2007. Cette base de données vise à mettre en avant les expertes dans la vie publique, plus particulièrement dans les médias, ainsi qu’à valoriser leurs compétences.

Expertisa se veut aussi une plateforme en contact avec ses utilisateurs. Parmi les évènements organisés, un « speed dating » entre les expertes membres d’Expertisa et des professionnel-les des médias ou organisateurs-rices d’événements.

 

Flandre

Expertendatabank.be Flandres

En Flandre (Belgique), une base de données d’expertes néerlandophones existe depuis près de 10 ans et compte pas moins de 1200 experts et expertes ! Il s’agit d’Expertendatabank.be, une initiative de l’Egalité des chances du Gouvernement flamand en partenariat avec Kluwer pour l'aspect éditorial.

Ce répertoire en ligne offre un large panel diversifié de sources d’expertise. Son objectif est de mettre en avant les femmes, les minorités ethniques, les personnes handicapées et les personnes transgenres comme expert-e-s dans les médias. Il est possible de s’enregistrer soit directement en tant qu’expert-e, soit en tant qu’organisation travaillant sur les questions liées à la pauvreté, l’homosexualité, les personnes transgenres, les immigrants et les personnes invalides.

France

Expertes.eu propose une base de données de femmes chercheuses, cheffes d’entreprises, présidentes d’associations ou responsables d’institutions.

Après trois éditions publiées sous format papier et intitulées Guide des expertes, le répertoire devient en 2015 un site internet proposant des centaines de profils de femmes qui peuvent intervenir sur de nombreuses thématiques.

Le site Expertes.eu a été construit avec le groupe Egalis, agence de formation et de conseil spécialiste de l’égalité, Radio France, France Télévisions.